Google+ Margaud cuisine mais préfère dîner en ville

vendredi 19 août 2016

le kif du néoprène

Le Burkini,

Désolé mais je ne vois pas pourquoi je ne donnerai pas mon avis. Tout le monde a le sien. Même le NPA devient "insane" devant cette polémique(?). Et que dire des nombreux quolibets qui viennent de l'étranger. La gauche moraliste, tendance islamo-compatible, s'est égarée depuis des années, dans des combats ou l'ethnicité prévaut sur les valeurs républicaines.

J'adore ce mot "valeur", pas vous ? Derrière les VALEURS de la REPUBLIQUE, on sent que ça souinge, ç'est smart et ça ferme la lourde aux grosses caisses. Et bien justement le burkini na rien à voir avec nos valeurs. 

Madame, vous avez le droit de vous déguiser en cache-pôt. Mais ici les femmes qui ont mis tant d'années à pouvoir s'émanciper (droit de vote, divorce, ivg, ou même celui d'avoir un compte bancaire à soi), n'ont pas à supporter votre choix d'arrière-garde.

Ou bien alors, gardez-ça pour vous, chez vous, avec vos amies. Démerdez-vous avec votre choix de vie !

Quand à tous les couillons, qui compare un burkini et une tenue de plongée, je vous propose un test. Mettez une tenue de plongée et restez un peu de temps en plein cagnard. Et on en reparle.

Membre de la fachosphère en vacances


samedi 13 août 2016

Les sauvageons des réseaux sociaux

Je viens de mettre à la poubelle un billet de blog ou je cherchais à expliquer pourquoi la grâce présidentielle en général et celle de Me Sauvage en particulier était une erreur démocratique.

Et puis je suis tombé sur cette image de l'ami Romain Blachier.

Tout est dit.

mercredi 10 août 2016

Bête et méchant, mais très très bête

On sait : les cons, ça ose tout.

Mais là, j'aurai pu alterner entre rires et larmes.

L'histoire : un restaurateur décide de fermer son restaurant le 14 juillet. La direction du centre commercial lui reproche de ne pas avoir respecté le règlement intérieur et la décision votée à l'unanimité par les commerçants : l'ouverture des magasins le jour férié. La pénalité demandée est de 187 000 € quand même. Un abruti dans un bureau a donc décidé de faire couler ce restaurant sauf accord à l'amiable.

Cette histoire pourrait rester une anecdote entre l'olive et le pastaga. Mais notre confrère blogueur a décidé de mettre les pieds dans ce sale plat. Jour férié, amende, loi travail, le combo est parfait. https://extimite.net/2016/08/10/loitravail-187-000e-damende-pour-refus-de-bosser-le-14juillet-cavamieux/

Ainsi j'ai appris que la restauration était exempt de travail le dimanche et jour férié. J'ai aussi appris que Macron/Valls/El Khomri avaient fait passer une loi spéciale pour cette affaire, ALORS QUE LA LOI TRAVAIL N'A RIEN A VOIR DANS CETTE HISTOIRE !!!
Et, cekiki fait les lois pour emmerder ce pauvre petit patron qui voulait juste profiter du feu d’artifice du 14 Juillet dans son bled avec ses employés sans se faire emmerder par une « Enseigne »
L'opposition, c'est bien mais pas quand on a de la merde aux yeux.

Allez, il vaut mieux finir en chanson.

 

Et si on parlait d'Hillary Clinton

On ignore si elle est compétente pour faire le job. Elle n'est pas décrite comme très sympathique, non plus. On pourrait nous reprocher que cela ne regarde que les ricains. Mais comme il s'agit de la première puissance mondiale (et notre allié historique), on peut avoir son avis.

Alors forcément à force d'entendre les énormités de Donald Trump, on finit par se dire qu'on a une préférence pour la dame. Mais ça s'arrêtera là.

Par contre dans notre fachosphère made in Cocoricoland, les opinions sont aussi tranchées. Et comme par un pur hasard, c'est Mister Trump qui remporte tous les soutiens. Ses propositions d'interdire l'entrée à tous les musulmans dans son pays, et de monter un mur anti-immigraton font vibrer plus d'un mariniste.

Cela donne ce genre d'arguments :


Ne rions pas, l'heure est grave. C'est le même trublion qui donne des leçons de savoir-vivre.

Voilà comment Hillary Clinton gagne notre sympathie face à ces cons.

jeudi 4 août 2016

barbecue au gaz ou au charbon ?

Il nous faut remercier les extrémistes religieux de tous les bords.

C'est vrai que sans eux les discussions au moment de l'apéro se résumeraient :

  • à la recette des rillettes de maquereau
  • à la température du rosé
  • à la pluie ou au soleil
  • à gueuler sur les gamins qui jouent au trampoline
  • à se demander si on est chippo ou merguez
Les neuneus à barbe et leurs copains à cul-bénit nous distraient donc, faisant même oublier les caprices populistes d'un candidat de la primaire de la droite. A chaque été son vent de folie, d'un discours de Grenoble, en passant par une canicule meurtrière ou son invasion du Koweit, il faut qu'on admette que l'agitation estivale est une tradition.

Vivement la rentrée !

vendredi 1 juillet 2016

'Tis a Pity #radioblogueurs2016 poke @radioblogueurs

Je n'en reviens pas. C'est déjà la 7ème édition de la radio des blogueurs.

Quand on a trouvé cette galette, il a fallu fissa s'équiper d'un tourne-disque (ou paltine vinyle pour les zonzon's). Depuis le morceau (plus bas) tourne en boucle, ce qui m'oblige à me lever de mon fauteuil de bureau. On fait la gym que l'on peut.

Allez, place au son


Discrédit politique



Un jour, la droite parlementaire (et républicaine) finira par comprendre. Un jour sans doute. Elle court derrière le front national comme le vice-président de l'Assemblée Nationale, Marc Le Fur. Souvent adepte d'un discours raide pour faire peuple si  ce n'est populiste, il accuse le FN de "brûler une deuxième fois Jeanne d'Arc".

Même si on peut accuser le FN d'archaïsme, aucun membre de ce parti n'était présent il y a 585 ans. De plus il serait hasardeux de continuer de reprocher aux anglais contemporains le bûcher de la pucelle. La Droite (enfin l'ancien président) aime à rappeler que la "mode exécrable" de la "repentance"..."exige des fils qu'ils expient les fautes supposées de leurs pères et de leurs aïeux". Alors que dire des crimes commis il y a 6 siècles...

On conseille aux politiques de tous bords d'arrêter les exemples à l'emporte-pièce.