Google+ Margaud cuisine mais préfère dîner en ville: Marquage de culotte

dimanche 11 décembre 2016

Marquage de culotte

Ce qu'il y a d'étonnant dans la campagne présidentielle qui vient, c'est la façon dont certains vont recommencer les mêmes erreurs.

Les commentateurs/politiques/blogueurs qui semblant perdus par les capricieux électeurs, s'en remettent à leur vieux réflexes : communiquer de façon "moderne" et dézinguer si possible. Alors que la primaire de droite vient de donner raison à la clarté et à la sobriété (dans la forme uniquement), les candidats du centre gauche nous promettent au mieux une révolte, au pire une révolution, et ailleurs un projet France.

Pendant que les supporteurs n'ont qu'une idée en tête abattre le voisin ivre qui crie trop fort à la fin de sa démonstration, d'autres plantent déjà les premiers couteaux dans le dos du dernier pseudo-candidat avant qu'il n'ait franchi la frontière suisse.

Je connais tout cela. J'y ai participé.

Mais tout tranquillement Marine ou Marion se préparent. Vous aurez tout le plaisir de rejeter la faute à Hollande, à Valls, aux frondeurs, à Cambadelis et au Parti Socialiste. 

Mais ce sera trop tard.




2 commentaires:

  1. Et on fait quoi ?

    Pour qu'un type comme moi en soit à hésiter entre Macron et Hamon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement on lit ton blog. On réfléchit et on évite les raccourcis.
      J'attends la fin de la primaire. Mais je n'hésite pas entre Hamon et Macron. On veut un candidat qui nous rassemble et qui porte un projet pour l'ensemble des français. Ce ne sera pas Hamon.

      Supprimer

Troll un jour, troll toujours ?
allez fais un geste, cher anonyme,
trouve-toi au moins un pseudo !